Compare Items
Please, add items to this compare group or choose not empty group

Sevrage Cannabique : comment arrêter le cannabis ?

sevrage cannabis
Vous êtes consommateur de cannabis récréatif, et cherchez un coup de boost et des conseils pour vous accompagner dans la démarche du sevrage cannabique ? Il est évident que les premiers temps que l’on consomme du THC, on ne se doute pas des ravages que celui-ci peut engendrer… Au début, fumer un joint semble “léger”, rend euphorique, détendu.
Mais au bout de quelques jours/semaines peut s’installer une sensation de besoin, de manque si l’on n’a pas ce petit “plus” dans la journée. Pour un mode de vie plus sain et équilibré, une évidence se présente alors à nous : l’arrêt du cannabis récréatif.
Nous savons combien il est dur pour certains de se séparer de cette dépendance, c’est pourquoi nous avons décidé de vous accompagner au mieux en vous prodiguant quelques conseils. Avertissement : Ce qui est abordé tout au long de cet article est à titre informatif, et dans le but de vous aider dans les premiers pas du sevrage cannabique. Si vous avez la moindre difficulté, nous vous conseillons vivement de prendre contact avec un professionnel de santé. Celui-ci saura être bienveillant envers vous et fera tout pour vous offrir des solutions adaptées ainsi qu’un réel accompagnement.

Les dangers du cannabis (THC)

Quand on parle de cannabis récréatif, on parle de fleurs ou résine issue de la plante Cannabis Sativa, très concentré en THC (tétrahydrocannabinol). Ce cannabinoïde particulier donne un effet “high”, car il est psychotrope, il agit d’ailleurs sur la dopamine, qui est l’hormone du bonheur. Contrairement au CBD, le THC provoque une certaine accoutumance qui se transforme vite en forte dépendance.

Il ne faut pas prendre à la légère la consommation excessive de cannabis, car c’est une réelle addiction qui peut (pour certaines personnes plus que d’autres) avoir des conséquences désastreuses sur la santé physique et mentale.

Les conséquences sur le mental : sautes d’humeur, trouble de la mémoire/de la concentration, paranoïa, anxiété, dans certains cas des hallucinations, aggravation de troubles mentaux déjà présents (schizophrénie)…

Les conséquences sur le physique : baisses de tension, accélération du rythme cardiaque (qui peut être dangereuse si l’on est atteint de problèmes cardiaques), peut entrainer des maladies du système respiratoire si l’on fume (combustion) : bronchite chronique, infections pulmonaires, toux chronique…

Évaluer sa consommation/dépendance au cannabis

Si vous êtes ici, c’est surement que vous avez fait face à une première prise de conscience. Pour bien réussir son sevrage cannabique, il est d’abord important de faire le point sur sa consommation de THC et d’évaluer son “niveau de dépendance”. On peut se dire dépendant au cannabis dès lors que l’on consomme des joints plusieurs fois par jour, n’importe où, en n’importe quelle circonstance. Si vous vous sentez angoissé à l’idée de ne rien avoir sur vous, cela peut être un signal d’alerte.
sevrage cannabis

Consommation de cannabis récréatif en France : qu’en est-il ?

Vous n’êtes pas sans savoir que la France détient le triste record de faire partie des plus gros consommateurs de cannabis récréatif en Europe (malgré la législation qui est l’une des plus restrictives). Saviez-vous que 45 % des Français auraient déjà consommé du cannabis au cours de leur existence ? Il y aurait autant, voire plus, de trafiquants (de cannabis majoritairement) que de policiers et gendarmes réunis, dans l’hexagone. Autant dire que l’usage du cannabis récréatif en France est largement banalisé, même si celui-ci peut entrainer des problèmes sur la santé et sur la vie sociale du consommateur (travail, école, entourage).

Les effets du sevrage cannabique

La dépendance au cannabis est avant tout psychologique. Cependant, lorsque vous ne donnerez plus de THC à votre corps, celui-ci pourra vous faire sentir des effets “physiques”. Nous allons lister les symptômes que vous êtes susceptibles de ressentir durant le processus de désaccoutumance.
  • Troubles du sommeil (difficulté d’endormissement, cauchemars, sueurs nocturnes) ;
  • Nervosité/anxiété/irritabilité ;
  • Transpiration inhabituelle/bouffée de chaleur ;
  • Appétit réduit ;
  • Maux de ventre/d’estomac ;
N’ayez crainte, il est probable que vous ne ressentiez pas ces effets, ou que vous les ressentiez de façon légère. Cela dépend de votre consommation de base, puis de votre corps. Sachez que l’effet de manque ne dure que quelque temps, pas plus de quelques semaines. Dans tous les cas, il sera plus évident de recevoir le soutien de votre entourage, et si besoin le soutien de votre médecin traitant ou d’un addictologue.

Les bienfaits du sevrage cannabique

Réussir à arrêter de consommer du cannabis récréatif se doit d’être considéré comme une réelle victoire ! Il y a une multitude d’avantages à en arriver là, grâce à ce sevrage, vous pourrez observer un renouveau sur tous les pans de votre vie. Sur le plan physique, psychique, mais aussi social ! Faites-vous une petite liste qui répertorie tous les avantages que le sevrage peut vous apporter, cela aide à visualiser votre future réussite.

Les répercussions positives sur votre santé physique et psychologique

  • Amélioration de la mémoire à court et à long terme ;
  • Amélioration de la concentration/de l’attention ;
  • Récupération d’un sommeil réparateur ;
  • Possible perte de poids (car le cannabis donne souvent faim donc on a tendance à plus grignoter en en consommant).

Les répercussions positives sur d’autres aspects de votre vie

  • Amélioration de la vie sociale : beaucoup de consommateurs se referment sur eux-mêmes. En n’utilisant plus de cannabis récréatif, vous pourriez retrouver une vie sociale plus active ! Sorties entre amis/famille, au restaurant, promenades…
  • Regain d’intérêt pour toutes sortes d’activités : si vous pratiquiez des activités sportives, artistiques ou autres, vous pourriez, en arrêtant le cannabis retrouver le gout de faire un tas de choses que vous aviez peut-être laissé de côté.
  • Économies financières non négligeables : cet aspect peut être bien motivant pour certains ! Car oui, consommer du cannabis coute cher, et plus on en consomme plus le porte-monnaie en prend un coup. Essayez de calculer combien vous économiseriez par semaine/mois/année, afin de vous récompenser avec cet argent. Cela peut booster la motivation !

En combien de temps peut-on vaincre l’addiction au THC ?

Nous sommes tous différents. De ce fait, une réponse exacte semble irréelle, mais il apparait que nous pouvons parler de sevrage au bout de 2 mois d’arrêt du cannabis. Le plus dur étant les premières semaines, car en plus du manque qui se fait ressentir dans l’esprit, les symptômes physiques renforcent l’apparente difficulté de la désaccoutumance. Pourtant il semblerait qu’au bout de seulement 3 ou 4 semaines, la fierté se fait fortement ressentir, et les symptômes du sevrage s’estompent grandement. Évitez les tentations, car dans un moment de faiblesse il est possible de replonger alors qu’on croyait avoir tiré un trait sur notre addiction.
fleur cbd

Comment faire pour arrêter le cannabis ?

Dans les chapitres qui suivent, nous vous donnons toutes les clés pour réussir à arrêter le plus simplement et sereinement possible. Il y a des solutions pour tous, n’hésitez pas à envisager la mise en place de plusieurs conseils, remèdes, solutions et accompagnements !

Le CBD : allié du sevrage cannabique

Experts dans le domaine du CBD, nous sommes obligés de vous vanter les bienfaits du cannabidiol pour vous accompagner dans la démarche du sevrage à une addiction. En effet, le CBD aide grandement à surmonter le sevrage cannabique, mais peut aussi aider à se passer du tabac, de l’alcool, de médicaments, etc. Tout à fait légal, vous pouvez consommer du CBD sous différentes formes pour vous aider à stopper le cannabis récréatif.

Les habitués de THC se tournent souvent vers des produits similaires à ce qu’ils avaient l’habitude de consommer. En tant que comparateur, Passion CBD sélectionne les meilleures fleurs de CBD et les meilleures résines CBD pas exemple. En voici un aperçu :

10.9 €
4.36 €

Prix : 10.9€ le gramme. Cette fleur CBD est Bio à dominance Indica, elle est de puissance Très forte (21% CBD) et elle a un goût Epicé Terreux. Vendue par Stormrock

  • Vous pouvez choisir de fumer du CBD comme un joint classique. Même si cela reste néfaste à la santé, ce peut être un premier pas, et cela peut réellement vous aider dans un premier temps.
  • Solution un peu plus sage : le vapotage. Procurez-vous les meilleurs e-liquides CBD et boosters CBD pour vapoter votre dose apaisante de cannabidiol.
  • Toujours dans l’inhalation, et alternative la plus saine : la vaporisation de fleurs CBD ou résine CBD. Vous profiterez des saveurs du CBD, et surtout de l’effet relaxant de celui-ci.
  • Nous vous conseillons tout de même d’opter pour : de l’huile CBD (assez puissante et full spectrum de préférence car il s’agit de la meilleure huile de CBD).
  • Tous les produits à base de cannabidiol sont susceptibles de vous venir en aide : gélules CBD, infusions CBD, gummies CBD/bonbons CBD, etc.
vapoter cbd
Le CBD ne provoque ni effets psychotropes ni accoutumance et est légal en France.

Il se veut être d’une aide précieuse grâce à ses propriétés : antidouleurs, relaxantes, sédatives… Il agit comme un substitut et aide à vaincre les symptômes provoqués par le sevrage.

La phytothérapie : le pouvoir des plantes pour vous aider

Vous pouvez profiter des bienfaits des plantes pour pallier le manque de THC. Autant vous dire qu’il existe sur le marché un tas de remèdes naturels pour vaincre les addictions !

Nous vous conseillons par exemple les huiles essentielles, la plus efficace étant l’h.e de Pruche. Il existe des synergies (mélange d’h.e) adaptées aux addictions.

Côté gemmothérapie, l’extrait de bourgeons de pommiers semble efficace.

Les fleurs de Bach peuvent être aussi utilisées : il existe “l’élixir dépendances.”

Vous pouvez également vous tourner vers les plantes telles que : la passiflore, l’aubépine, la verveine, la valériane, le millepertuis, l’Ashwagandha, le Kudzu…

Accompagnement médical addiction cannabis

Concernant l’accompagnement médical, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez vous tourner vers un groupe de soutien/parole, ou vers votre médecin traitant qui pourra vous aiguiller vers un addictologue.

Vous pouvez aussi faire le choix de faire une cure de désintoxication si vous pensez ne vraiment pas y arriver chez vous ou avec les autres aides que nous vous présentons. Celle-ci peut d’ailleurs être remboursée par la sécurité sociale !

Le numéro vert “drogue info service” est disponible 7j/7, de 8 h à 2h, au cas où vous ayez besoin de parler ou si vous avez des questions, les interlocuteurs sauront vous soutenir si vous en avez besoin.

Conseils motivation au top

Préparez-vous correctement à ce changement !
  • Créez un tableau de visualisation pour vous motiver/créez un calendrier ou un plan afin d’établir un programme avec des objectifs à tenir (si vous souhaitez arrêter le cannabis progressivement).
  • Consacrez-vous à des activités qui vous tiennent à cœur, ou lancez-vous dans de nouvelles activités (musique, chant, peinture, dessin, couture, cuisine…).
  • Mettez-vous au sport/consacrez plus de temps à votre/vos sport(s).
  • Fuyez les situations dites “à risques”, les personnes qui consomment beaucoup de cannabis (au moins les premiers temps, afin d’éviter la tentation).
  • Prenez soin de vous, en planifiant par exemple un rendez-vous chez le coiffeur, une manucure, une virée shopping, un bain moussant…
  • Entourez-vous des bonnes personnes et n’hésitez pas à partager avec vos proches vos angoisses et vos objectifs.

Est-il simple d’arrêter de fumer du cannabis récréatif ?

En conclusion, est-il simple de décrocher de l’addiction au THC ? Il n’est jamais vraiment simple de se défaire d’une dépendance, quelle qu’elle soit. Par contre, avec une bonne dose de motivation, des objectifs ciblés et un soutien extérieur, rien n’est insurmontable et vous devriez vous en sortir plus facilement que ce que vous croyez. Nous vous donnons les contacts utiles au besoin :
  • Drogue info service : 0 800 231 313 ou 01 70 23 13 13.
  • Ecoutes Cannabis : 0 980 980 940.
  • Fil Santé Jeunes : 0 800 235 236.
  • CSAPA : Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie.
  • CMP : Centre Médico-Psychologique.